Cyclisme

BMX : tout sur ce sport cycliste

Le vélo n’est pas qu’un moyen de transport écologique. Il est également utilisé pour la pratique de nombreux sports au nombre desquels figure le Bicycle Moto Cross (BMX). Sport cyclique ayant fait son apparition aux États-Unis dans les années 1970, le BMX est idéal pour tous les amoureux des sensations fortes. Ce sport existe en plusieurs variantes et nécessite également un équipement bien précis. Quel vélo pour faire du BMX ? Quel est l’équipement nécessaire pour ce sport ? Quelles sont les différentes compétitions de BMX ? Nous vous disons tout ce qu’il y a à savoir sur ce sport.

Qu’est-ce que le BMX ?

Le Bicycle Moto cross ou BMX est un sport cyclique extrême. Il est né en 1970 de la frustration qu’ont ressenti de nombreux jeunes Américains de ne pas pouvoir monter sur des motocross comme les adultes. Ils ont donc décidé de remplacer la moto par le vélo tout en veillant à conserver les équipements de protection. Aujourd’hui, il existe deux types de BMX : le BMX Race et le BMX freestyle.

Le BMX Race

Le BMX Race est un type de BMX pratiqué dans le cadre d’une compétition. Il s’agit d’une course qui se dispute entre 8 concurrents qui doivent parcourir une piste dont la longueur se situe entre 340 et 400 mètres. Toutefois, la piste à parcourir n’est pas sans embûches. Elle est parsemée de bosses, qui soit s’enroulent ou se sautent grâce au cabrage du vélo sur la roue arrière.

Le BMX race est donc un sport acrobatique et spectaculaire de grande intensité. Sa pratique nécessite des qualités physiques telles que la puissance, la vélocité, l’endurance ou encore l’explosivité.

Le BMX freestyle ou libre

Le BMX freestyle est un BMX de loisir qui peut se pratiquer aussi bien sur la route qu’en dehors de la route. Il existe plusieurs catégories (ou disciplines) de BMX freestyle :

  • Le Flat : le BMX Flat consiste à faire des figures ou des enchaînements de figures sur une surface horizontale, le plus souvent en équilibre sur une seule roue, et ce, tout en utilisant un pegs.
  • Le Park : il se pratique dans un skatepark et consiste à réaliser les figures apparaissant sur les différents modules qui sont présents dans l’aire du skatepark.
  • Le street : cette variante du freestyle se pratique uniquement dans la rue sans aucune règle ni contrainte.
  • La vert : elle se pratique dans une rampe en forme de U connue sous le nom de halfpipe.
  • Le dirt : au cours d’un BMX dirt, les riders (conducteurs) sont amenés à réaliser des figures spectaculaires sur des bosses de terre qu’ils ont construites eux-mêmes.
  • Le trail : il se pratique en forêt ou sur un terrain vague où les riders érigent eux-mêmes un champ de bosse. Cette variante n’est soumise à aucune règle ou contrainte.

Le BMX désigne également le vélo utilisé pour pratiquer ce sport. En effet, tous les vélos ne sont pas adaptés à ce sport.

Comment choisir son vélo BMX ?

Le BMX est un vélo qui a la particularité d’être petit, léger, et très maniable. Cependant, le choix du bon vélo dépendra du type de BMX que vous souhaitez pratiquer. En effet, les critères à prendre en compte pour choisir son BMX Race diffèrent de ceux du BMX Freestyle.

Les critères pour choisir votre BMX Race

Pour choisir votre BMX Race, vous devez faire attention à plusieurs critères. Il s’agit entre autres de : la taille et du matériau du cadre, la jante et le pneu, et le poids du vélo.

La taille du cadre

La taille est un critère important à prendre en compte dans le choix de votre BMX Race. En fonction de la taille, il existe différents types de cadres :

  • La taille junior : elle est comprise entre 1,35 et 1,50 m et est dotée d’une longueur de manivelle comprise entre 155 à 165 mm.
  • La taille expert : elle est adaptée aux pilotes dont la taille est comprise entre 1,45 et 1,65 m. La longueur de sa manivelle est comprise entre 165 à 175 mm.
  • La taille professionnelle : elle est adaptée aux pilotes dont la taille se situe entre 1,55 et 1,75 m et a une longueur de manivelle située entre 175 à 180 mm.
  • La taille pro XL : elle a une longueur de manivelle comprise entre 180 et 185 mm et est idéale pour les pilotes dont la taille varie entre 1,70 et 1,80 m.

Vous devrez donc choisir votre cadre en fonction de votre taille.

BMX

Le matériau du cadre

Plusieurs matériaux sont utilisés dans la conception des cadres de BMX. Les matériaux les plus utilisés sont le carbone, l’acier et l’aluminium. Le carbone est le plus indiqué en raison de sa résistance et de sa légèreté. Cependant, il coûte assez cher. L’aluminium a l’avantage de ne pas rouiller, et l’acier, bien que résistant, est assez lourd.

Il faut toutefois préciser que ces deux matériaux sont beaucoup plus adaptés au BMX de loisir.

La jante et le pneu

Vous devez veiller à choisir un BMX avec des jantes et des pneus adaptés. Les jantes doivent nécessairement être adaptées à la taille du cadre de votre vélo et à votre poids. Les pneus, quant à eux, doivent être légers afin de vous permettre de prendre rapidement de la vitesse.

Le poids

Le poids de votre BMX est aussi important. Plus votre vélo est léger et plus vous pourrez aller plus vite. Malheureusement, les BMX les plus légers sont les plus chers. Vous devrez donc faire de votre mieux pour trouver un compromis entre votre budget et le poids du vélo.

Les critères pour choisir son BMX Freestyle

Pour choisir votre BMX Freestyle, vous devez faire également attention à un certain nombre d’éléments.

La taille du top tube

Le premier critère dont vous devez tenir compte est la taille de la partie supérieure du cadre qui est également connue sous le nom de top tube. La bonne taille dépendra de votre taille. En effet, si la taille du top tube n’est pas adaptée à votre taille, vous risquez de ne pas être à l’aise sur votre vélo. La taille du top tube s’exprime en pouce.

La taille de la roue

La taille des roues est aussi un critère à prendre en compte. Cette taille s’exprime également en pouce. La roue est disponible en différentes tailles, mais elle est généralement de 20  » pour tous les adultes.

Le matériau

Le cadre des BMX freestyle est toujours en acier, car il s’agit d’un matériau résistant, facilement réparable et très adapté au BMX de loisir. Cependant, vous aurez le choix entre deux types d’acier : l’acier hi-ten et l’acier chromoly. L’acier hi-ten est lourd et moins résistant, mais il est assez abordable. L’acier chromoly est résistant et léger. Il est utilisé pour la fabrication des meilleurs BMX.

La géométrie du cadre

Ici, tout dépendra de la discipline BMX freestyle que vous souhaitez pratiquer. Par exemple, les BMX destinés au Flat ont un cadre compact qui est plus court et moins haut que ceux destinés au Dirt ou au Park. Toutefois, si vous débutez, nous vous conseillons d’opter pour un cadre dont la géométrie est polyvalente.

Il est également important de faire attention à d’autres critères tels que le système de freinage et le type de jantes (simple ou double paroi) du vélo.

BMX Freestyle

Quel équipement pour faire du BMX ?

Pour faire du BMX, il est également nécessaire que vous vous procuriez tout l’équipement de protection nécessaire. Il faut préciser que le type d’équipement dont vous aurez besoin variera selon le type de BMX que vous souhaitez pratiquer.

L’équipement nécessaire pour le BMX Race

Pour faire du BMX Race, vous aurez nécessairement besoin de l’équipement de protection de base. Il est composé de divers éléments.

Le casque BMX

Le pilote en BMX Race doit nécessairement se munir d’un casque intégral pouvant protéger sa tête et son visage en cas de chute. Ce casque est le plus souvent porté avec un masque.

Le maillot à manche longue pour BMX Race

Le pilote du BMX Race doit porter un maillot à manche longue non zippé. Nous vous conseillons d’opter pour une matière telle que le stretch qui est très confortable.

Les gants

Les gants BMX sont aussi indispensables. Ces gants sont particulièrement résistants à l’abrasion de la paume des mains. Ils doivent recouvrir intégralement votre main pour plus de sécurité.

Le pantalon BMX

Contrairement à un pantalon de sport ordinaire, le pantalon BMX est conçu pour résister à l’abrasion. Nous vous conseillons d’opter pour les coupes modernes qui offrent une grande liberté de mouvement et un confort unique.

Les chaussettes et les chaussures de BMX

Les chaussettes doivent nécessairement recouvrir la cheville. Les chaussures, quant à elles, doivent être fermées et compatibles si possible avec des pédales automatiques.

L’équipement nécessaire pour le BMX Freestyle

Pour faire du BMX Freestyle, vous aurez aussi besoin d’un équipement de protection.

Le casque BMX

Vous êtes libre d’opter pour un casque bol ou pour un casque intégral. Le casque bol est léger, stylé et protège efficacement votre crâne. Il est adapté pour les disciplines BMX Freestyle les moins extrêmes telles que le Park, le street et le Flat.

Le cas intégral assure un niveau de protection plus élevé. Il convient aux disciplines extrêmes telles que le Dirt et le Trail.

Les chaussures

Nous vous recommandons d’opter pour des chaussures solides dotées d’une semelle épaisse composée de caoutchouc. Elles vous permettront de lancer plus facilement vos tricks et de mieux assurer la réception.

Vous devrez également vous munir de gants, de coudières, de protège-tibias, de genouillères et de protège-chevilles afin de protéger respectivement vos mains, vos coudes, vos tibias, vos genoux et vos chevilles.

Quelles sont les compétitions de BMX les plus populaires ?

Vers la fin des années 1970, le BMX est introduit sur d’autres continents, notamment le continent européen. Aujourd’hui, de nombreuses compétitions de BMX se tiennent fréquemment à travers le monde. Il s’agit entre autres du championnat mondial de BMX, du Championnat d’Europe de BMX, des Jeux olympiques et du Championnat de France de BMX.

  • Le Championnat du monde de BMX : en 1981, la Fédération internationale de BMX est créée et le premier Championnat du monde de BMX se déroule en 1982. Le BMX connaît une évolution extrêmement rapide et intègre totalement dès 1993, l’Union cycliste internationale.
  • Le Championnat d’Europe de BMX : le premier Championnat d’Europe de BMX se tient également en 1982. Seuls les concurrents issus des pays membres de l’Union européenne cycliste peuvent y participer.
  • Le Championnat de France de BMX : la première édition de ce championnat a eu lieu en 1983. Seuls les coureurs de nationalité française sont admis.
  • Les Jeux olympiques : le BMX est devenu une discipline olympique aux Jeux olympiques d’été 2008. Il a été intégré au programme des Jeux olympiques de la jeunesse d’été en 2018 et en 2020, aux Jeux olympiques de Tokyo.

Il existe de nombreuses autres compétitions de BMX populaires aussi bien dans le monde qu’en France. En France par exemple, le FISE de Montpellier, les X Games et les Gravity Games sont très populaires.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire