Automobile Sport mécanique

Comment choisir des pneus pour le circuit ?

La route est une chose, la piste en est une autre ! Pour les amateurs de vitesse, la piste est sans doute le meilleur endroit pour réveiller le pilote qui sommeille en eux. Pour cela, il leur faut une voiture spéciale, mais aussi des pneus spéciaux. Le choix de ces derniers peut s’avérer complexe car les pneus de tourisme traditionnels ne sont pas forcément adaptés à ce type d’utilisation. Voyons de plus près les différents pneus de compétition.

Les pneus sport pour une conduite sportive sur route

Pour les courses automobiles sur route, les fabricants ont développé dans leurs laboratoires toute une gamme de composés de caoutchouc capables de répondre à toutes les situations de conduite sur route. Les pneus qui en résultent adhèrent étonnamment bien sur les surfaces sèches et humides. Ils présentent une faible résistance au roulement. Certains modèles offrent même un kilométrage remarquable.

Parmi les grandes marques de pneus, on peut noter la gamme Michelin Pilot Sport, dont les variantes S5 (gomme tendre) et H5 (gomme dure) sont actuellement utilisées en WRC ; la gamme Continental Sport Contact ; la gamme Pirelli P Zero ou encore les pneus Bridgestone Potenza S001.

Notez que les particuliers conduisant des voitures de sport peuvent également choisir ces modèles de pneus. Mais pour ceux qui veulent vraiment tester l’endurance et la vitesse d’un véhicule en le poussant dans ses limites, il existe des pneus « spéciaux ».

Conseil : Si vous venez d’acheter une voiture de sport, pensez au slogan  » sans maîtrise, la puissance n’est rien « , on ne naît pas pilote, on le devient, alors avant de vous planter au premier virage, allez prendre un cours de pilotage avec GTDRIVE par exemple.

Des pneus lisses, pour des performances de compétition

Avec une bande de roulement totalement lisse et un épaulement suffisamment large, ce type de pneu est formellement interdit sur la route. Il a été conçu pour adhérer le plus efficacement possible sur l’asphalte. Ainsi, sur une piste sèche, le pneu gagne en surface de contact, assurant un freinage impeccable et une traction des plus efficaces.

Par conséquent, les pilotes de course n’auront aucune difficulté à entrer et sortir des virages à grande vitesse. Bien que le pneu slick ne possède pas de rainures, il peut s’user. Son indicateur d’usure est représenté par des trous situés sur les côtés et au centre du pneu. Parmi les modèles présents sur le marché, on trouve la gamme Kumho Ecsta, le pneu Hoosier Beau Magicar ou le Toyo Proxes RR.

Les pneus semi-slicks dédiés au pilotage sur circuit

Pour se prémunir des caprices de la météo, il vaut mieux rester vigilant lors du choix des pneus destinés à la conduite sur piste. En effet, si vous choisissez d’équiper votre véhicule de pneus slicks, quelques averses suffiront à le faire déraper, ce qui pourrait bien être fatal pour le conducteur. C’est pourquoi les fabricants ont inventé les pneus semi-slick, qui ont toutes les performances de leurs homologues, tout en offrant un minimum de sécurité sur les surfaces mouillées.

Ce type de pneu est également le choix de nombreux pilotes de rallye et de course de côte, d’où son homologation pour la route. Les modèles les plus populaires sont le Michelin Pilot Sport Cup, le Nankang Sportnex Ar1, le Toyo Proxes R1-R et le Federal 595 RS-R.

Enfin, les pneus slick et semi-slick sont disponibles en plusieurs types de gomme : tendre, super tendre, dure, moyenne, …. Le choix dépendra des performances souhaitées et des conditions de conduite. Ainsi, la gomme tendre a une meilleure adhérence en température, ce qui constitue un choix favorable pour les courses de côte. Cependant, il faut noter que ces pneus s’usent plus rapidement que ceux en gomme dure, ou pneus de tourisme. Les composés moyens et durs limitent l’usure, permettent des vitesses plus élevées en raison d’une moindre résistance, et fonctionnent bien à des températures élevées et sur des surfaces de piste abrasives.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire